TRIBUNE libre avec Franck RETTMEYER, PDG du Groupe ALLIMAND


Communiqué du :1 juillet 2016
écrit par :Allimand

LE POINT SUR L’ACTIVITE ECONOMIQUE A MI-ANNEE « ENTREPRENDRE, C’EST PRENDRE DES RISQUES… ! »

Dans un contexte international instable sur les plans politique, économique et financier, le monde de l’entreprise cherche des réponses à ses interrogations quotidiennes sur son devenir.  Toutefois,  plus que jamais, Franck RETTMEYER, PDG du Groupe ALLIMAND, concepteur et constructeur de machines à papier et matériaux fibreux depuis 1850,  poursuit sa dynamique de croissance. Il déclare une hausse significative de ses prises de commandes, de l’ordre de 15 à 20 % depuis le début de l’année. Faisons le point sur l’activité économique du Groupe, à mi-chemin de l’année 2016.

 

UN NIVEAU D’ACTIVITE TRES SOUTENU POUR LE GROUPE ALLIMAND

Depuis 2014, la France a perdu sa place de cinquième puissance économique mondiale, détrônée par le Royaume-Uni. Le pays peine à sortir de la crise malgré un rebond de la croissance du PIB en 2015 (1,2%), soutenue par la reprise de la consommation publique et des ménages. Il est estimé que la croissance sera de 1,4% en 2016, en dessous de son niveau d’avant crise. 
Quel est le niveau d’activité du Groupe ALLIMAND ?

Franck RETTMEYER : Nous avons enregistré cette année une augmentation significative de nos prises de commandes de l’ordre de 15 à 20 %. Il s’agit de reconstruction de machines, dans le secteur de l’emballage et du carton, ainsi que des machines complètes en France, en Asie et aux Etats-Unis. Ces commandes portent principalement sur des machines à papier spéciaux, machines à carton et machines fibres longues, deux secteurs qui investissent régulièrement de par le monde.

 

UNE CROISSANCE GENERATRICE D’EMPLOIS…

Cette forte croissance va t-elle générer des emplois au sein du Groupe ALLIMAND ?

Franck RETTMEYER : Oui et non. Nous avons mis en place un plan « EMPLOI » à 4 ans, composé de recrutements de nouvelles compétences et de personnel qualifié. Plus particulièrement, nous embauchons régulièrement chaque année des Ingénieurs papetiers, des ingénieurs process, des mécaniciens, des techniciens capables d’exploiter des centres d’usinage « dernière génération ». Le bassin rhônalpin est certes porteur, mais nous embauchons également des personnes de toutes origines géographiques.

 

ZOOM SUR UNE NICHE DE MARCHE EN CROISSANCE : L’AFRIQUE DU SUD

Vous rentrez à l’instant d’Afrique du Sud… En qualité de Président du SYMOP (Syndicat des fabricants de machines et technologies de production pour l’industrie papetière), vous avez organisé deux colloques en Afrique du Sud à la rencontre des papetiers du pays. Pouvez-vous nous donner la température… ?

Franck RETTMEYER : Que ce soit à Durban pour le premier Colloque ou à Johannesburg pour le deuxième Colloque, plus de 140 papetiers se sont rendus à l’invitation des fabricants français, dans une atmosphère conviviale mais studieuse, pour prendre connaissance de l’offre  française. Une belle réussite, complétée d’une forte implication de Madame l’Ambassadeur d’Afrique du Sud.

 

ENTREPRENDRE, C’EST PRENDRE DES RISQUES… !

Franck RETTMEYER : Dans l’histoire du monde, c’est la première fois que nous disposons d’une formidable opportunité : celle d’avoir la possibilité de commercialiser nos produits dans le monde entier… ! Le futur est fait pour des gens qui ont de l’audace. Or, la loi, basée sur le principe de précaution, ne permet plus aux Français d’entreprendre. Elle tue l’esprit d’initiative. Nos meilleurs talents quittent la France, car ils veulent s’exprimer, là où ils en ont la possibilité, sans être étrillés fiscalement. Or, entreprendre c’est prendre des risques ! Un industriel doit prendre des risques. Le groupe ALLIMAND continue à investir dans le renouvellement de son parc machines-outils ici à Rives en Isère (38) et à développer de nouveaux produits pour l’industrie papetière.

Quelles sont les perspectives du Groupe ALLIMAND pour les années à venir ?

Franck RETTMEYER : Nous avons un important projet de croissance externe sur des papiers à très haute valeur ajoutée. Il viendra compléter la couverture géographique du Groupe ALLIMAND, présent aujourd’hui en Europe et en Asie. Cette information sera annoncée en avant-première en septembre prochain.