Sotipapier


Communiqué du :23 juillet 2015
écrit par :Allimand

ALLIMAND RENFORCE SA PRESENCE SUR LE MARCHE NORD-AFRICAIN EN LIVRANT UNE PRESSE A SABOT NAOS AUX PAPETERIES SOTIPAPIER, TUNISIE

Sotipapier

C’est en Septembre 2014 que le groupe Tunisien SOTIPAPIER a confié la commande de reconstruction de sa machine à papier n°2 sur le site de Belli à l’entreprise ALLIMAND.

Cette commande faisait suite à un contact étroit noué entre les deux sociétés, durant lequel ALLIMAND avait eu la possibilité de conduire une analyse complète du fonctionnement de la machine n°2 afin de proposer à SOTIPAPIER un projet d’investissement cohérent portant principalement sur la reconstruction de la section presse et de la sécherie.

Pour le groupe SOTIPAPIER, cet investissement s’inscrivait dans une démarche d’expansion des capacités de production en sac kraft, en augmentant la production brute de la machine n°2 et en améliorant son efficacité et sa performance globale. Les bonnes perspectives du marché du sac kraft en Tunisie et dans les pays voisins, couplée à l’excellente position de SOTIPAPIER dans ce secteur faisait de cet investissement un enjeu majeur pour ce groupe, qui par la confiance accordée à ALLIMAND valorisait l’expertise de la société iséroise dans le domaine des papiers pour emballlage, ainsi que sa proximité culturelle et linguistique avec l’environnement de son site tunisien de production.

Pour vaincre les principaux goulots d’étranglement de la machine et améliorer son efficacité énergétique, ALLIMAND a entrepris une reconstruction globale de la section presse, en rationnalisant le trajet de feuille, en remettant en  état une partie du matériel existant et surtout en installant une presse à sabot NAOS ALLIMAND d’une pression linéaire de 1200kN/m.

Cet équipement, parfaitement adapté aux papiers d’emballage, permet d’augmenter la siccité de la feuille avant son transfert en sécherie, ce qui conduit à réduire les casses feuille et à largement optimiser la consommation de vapeur en sécherie.

 

Des éléments de sécherie étant obsolètes et peu efficients,  un remplacement complet des racles et des ensembles siphons et boites à vapeur était effectué par ALLIMAND.

Traitée sur un principe de clef en main, cette commande comprenait outre le matériel de reconstruction de la section presse et de la sécherie tous les auxiliaires nécessaires au bon fonctionnement de ces équipements : centrales hydrauliques, système de contrôle commande, tuyauteries, câblages.

Elle comprenait également le montage complet de tous les équipements fournis, la supervision et la mise en route ainsi qu’un volet important de formation afin de familiariser les opérateurs avec ces équipements totalement nouveaux pour eux.

Partie importante de cette commande, un imposant portique  de manutention était conçu et installé par ALLIMAND, afin de permettre la mise en place et la maintenance de la presse à sabot, dont la masse dépassait de beaucoup les capacités de levages existantes. Cet écueil, classique dans les projets d’installation de presse à sabot sur des machines de taille moyenne installés dans d’anciens bâtiments, était ici intégralement solutionné par ALLIMAND qui mettait en œuvre une solution globale et fiable permettant au service maintenance d’exploiter dans les meilleures conditions ce nouvel équipement.

 

En Juin 2015, à la date prévue, la machine était arrêtée 14 jours pour l’installation et la mise en service des équipements livrés, le portique de manutention ayant été installé préalablement à cet arrêt.

La feuille était engagée dans la nouvelle section presse sans retard par rapport au temps d’arrêt initialement prévu, ce résultat reflétant une excellente coopération au quotidien entre les équipes SOTIPAPIER et ALLIMAND.

 

A l’issue de la remise en route, l’amélioration des conditions de production était rapidement palpable. La vitesse moyenne journalière augmentait en grande partie grâce à une augmentation de vitesse devenue possible par la meilleure siccité sortie presse ainsi que par l’amélioration de l’efficacité en sécherie, mais aussi par la réduction des pertes machine sur casse.

Dans le même temps, la consommation spécifique de vapeur diminuait ceci étant la conséquence directe du changement des siphons et boite à vapeur et de la meilleure siccité.

 

A l’issue de cette mise en route, les opérateurs de SOTIPAPIER vont maintenant se familiariser avec de nouvelles conditions de production, tout en ayant la sécurité de pouvoir être assistés à distance par les spécialistes ALLIMAND si besoin. En effet une liaison permet à distance à un automaticien ALLIMAND de contrôler tous les paramètres des nouveaux équipements pour effectuer un dépannage à distance en cas d’anomalie non décelée par le personnel de l’usine.

Sur ces bases, le groupe SOTIPAPIER va pouvoir conforter ses positions sur son marché, avec en ligne de mire à terme un projet identique sur sa deuxième machine du site, la machine à papier n°3.